Dormir pour gagner du muscle ?

Dormir pour gagner du muscle ?

On a vu dans une précédente vidéo que le manque de sommeil pouvait ralentir ta perte de poids. Bien dormir pour gagner du muscle est aussi vrai ! Et c’est la testostérone qui en est responsable !

La testostérone pour gagner du muscle

Qui n’a pas entendu parler de la testostérone. Cette hormone est l’un des facteurs principaux de la croissance musculaire et des gains de force. La testostérone est naturellement présente dans le corps humain. La pratique de la musculation entraîne une augmentation de son taux d’où cette prise de muscle.

Cet article pourrait t’intéresser

Dormir pour perdre du poids ?

Dormir et testostérone

Comme on vient de le voir rapidement, la prise de muscle est grandement associée au niveau de testostérone dans ton organisme. Si la pratique de la musculation augmente ce taux, c’est aussi le cas lorsque tu dors.

En effet, il a été montré que le niveau de testostérone augmente de manière importante pendant le sommeil.

Ce qui est plus embêtant est qu’il baisse lorsque tu te réveilles. Par conséquent, si tu te réveilles plusieurs fois pendant la nuit, ton niveau de testostérone est affecté. Et un niveau de testostérone plus faible signifie que ta prise de muscle devient plus difficile.

Pour être honnête avec toi, ce n’est pas parce que tu te réveilles quelques fois pendant la nuit que cela va avoir une incidence grave sur ta prise de muscle. En revanche, il est bon de savoir qu’un manque de sommeil chronique peut fortement perturber ton métabolisme et donc ta croissance musculaire.

Conclusion

Bien dormir la nuit est tellement important pour pleins de raison. C’est le cas également si tu veux gagner du muscle (sans rien faire en quelque sorte). Car oui, un bon sommeil te permettra de produire plus de testostérone, une hormone indispensable pour ta croissance musculaire.

🔎 Références Scientifiques

🔗 [1] Effects of acutely displaced sleep on testosterone
🔗 [2] The effect of acute sleep deprivation on skeletal muscle protein synthesis and the hormonal environment
🔗 [3] Testosterone physiology in resistance exercise and training: the up-stream regulatory elements

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires